I-LIKE MAGAZINE

L’hormone du bonheur D3

Thème: KnowHow Jeudi 21 mars 2019 By Dr Alfred Gruber

Pourquoi est-ce si important pour notre organisme? Quand ais-je trop peu de vitamine D3 et quelles incidences cela peut-il avoir?

 

„Soleil, où es-tu?“ Tout le monde l’adore, cette boule qui fournit l’énergie vitale. L’effet merveilleux qu’il a sur notre organisme, même sur toutes les cellules du corps, est révolutionnaire. Mais nous, les Européens du centre et du nord en particulier, devons y prêter attention de toute urgence, car chez-nous, il y a une pénurie de rayonnement solaire assez considérable. Au moins une personne sur deux, mais il est évident que c’est encore plus, ont une carence aiguë en vitamine D3. En même temps, on peut supposer que cette carence entraîne des problèmes de santé. Il serait très facile de l’éviter car notre organisme n’a besoin que de 15 à 30 minutes d’exposition au soleil par jour. Cela devrait être faisable !

Malheureusement, c’est presque impossible, car nous avons besoin d’un soleil fort, qui ne brille en Europe centrale et du nord que de mai à septembre. Et la position basse du soleil dans les sept autres mois (!) n’est même pas suffisante pour produire de la vitamine D3 dans notre organisme. Une carence est donc inévitable.

Prendre le soleil n’est idéal que si le ciel est bleu vif et qu’il n’a pas un brouillard de pollution qui atténue les effets du soleil, car la pollution tue la lumière UV-B. Cependant, notre organisme en a besoin pour former l’hormone sous la peau. Sans lumière UV-B, aucune hormone du bonheur ne peut apparaître. Et ce que beaucoup soupçonnent actuellement: un écran solaire tue également la lumière UV-B. À partir de SPF8, la formation de vitamine D3 est empêchée. C’est peut-être pour cette raison que nous restons assoiffés de soleil toute une vie parce que nous gardons son effet positif à l’écart de notre système corporel avec un écran solaire.

Il est également aussi important que les bonnes parties du corps prennent le soleil : il s’agit principalement de la tête, des mains et des bras. Mais le mieux, c’est que vous vous allongiez au soleil pour faire le plein de l’hormone du bonheur.

Hormone ? Oui, c’est une hormone, parce que tout ce que le corps peut produire lui-même n’est pas une vitamine, mais une hormone. Il est donc clair que le terme „vitamine“ pour D3 est faux, mais traditionnellement nous le laissons ainsi. Personnellement, je préfère l’appeler hormone, ou mieux encore, „hormone du bonheur“.

 

Pourquoi bonheur ?

Si nous jetons un coup d’œil aux différentes études, vous comprendrez pourquoi nous avons la chance de pouvoir prévenir beaucoup de maladies par un simple mais régulier bain de soleil :

Une méta-analyse menée par l’hôpital universitaire de Copenhague sur 29 ans, avec un total de 10’170 évaluations, a conclu qu’un taux élevé en vitamine D réduit de 81% la probabilité de subir une crise cardiaque fatale. Ce n’est pas environ 0.81 ou 8.1 %, ce que serait déjà une valeur élevée en science. Non 81% - c’est quasiment un chiffre fabuleux!

Les allergies, l’asthme, les maladies pulmonaires et intestinales (typiques, parce que les poumons et les intestins sont directement liés dans la médecine traditionnelle chinoise) sont un bon tiers plus probables lorsque le niveau de la vitamine D est trop bas, selon une étude menée par l’université du Colorado avec près de 19’000 personnes. Ils ont démontré qu’en prenant des compléments alimentaires contenant de la vitamine D et d’autres composants, qu’une allergie peut être considérablement réduite ou éliminée. Ce serait facile à améliorer en cas d’allergies, de rhumes des foins, etc.

 

L’IOM (Institute of Medicine, une organisation de santé américaine) a examiné et résumé plus de 1’000 études qui sont reconnues mondialement sur la vitamine D. Entre autres choses, les résultats significatifs suivants ont démontré qu’une carence en vitamine D peut déclencher :

  • fatigue
  • pensée ralentie
  • dépression
  • faiblesse musculaire et crampes
  • douleurs aux genoux et au dos
  • troubles squelettique
  • insomnie
  • problèmes de peau
  • sensibilité bactérienne accrue aux infections
  • risque accru de développer une fibromyalgie (douleur musculaire chronique diffuse)
  • troubles neurologiques (capacité cognitive diminuée)
  • impotence

 

On pourrait dire : que la vitamine D3 est très importante.

À mon avis, cette hormone du bonheur D3 est un élément central de notre santé et est beaucoup trop peu considérée et promue à ce jour. C’est parce qu’elle n’a pas la même force partout dans le monde. Dans les régions ensoleillées comme la Californie, l’Asie du Sud ou l’Afrique, une carence en vitamine D3 est logiquement presque inconnue.

 

 

 

L’utilisation Detox-Energy

EN SAVOIR PLUS

L’électro-smog - qu’est-ce que c’est ?

EN SAVOIR PLUS

 

Scroll